Viewing entries tagged
trevarez

MATIERES, VIBRATIONS & COULEURS par SHEILA HICKS

Sheila Hicks refuse de choisir entre art décoratif et sculpture.

architecture sheila hicks interieur.jpg

L’artiste plasticienne américaine produit depuis la fin des années 1950, une œuvre inclassable autour de la laine, du lin ou du coton.

Devant n'importe quel paysage, n'importe quel fenêtre d'immeuble, il suffit de plisser les yeux pour que cette vision devienne tableau, motif de tissage, élément d'une carte.

Tout ayant à voir avec l'espace et l'idée de faire tenir ensemble de la matière. Le chemin inverse vaut aussi quand nous croyons voir se dessiner à l'intérieur d'un motif abstrait, l'aspect d'un rideau de fer ou la forme monumentale d'une porte. Ce sont des chemins de vue gardés plus ou moins secrets, des fils de vie, qui ont imprimé dans ses yeux, un jour, le visage d'un adolescent semblant tisser la laine, à partir même de l'agneau qu'il portait dans ses bras.

Scenographie

Scenographie

architecture sheila hicks detail matiere.jpg

Voila presque soixante ans que Sheila Hicks travaille différentes matières pour ce qu'elles sont en propre ou pour les vibrations de couleurs qu'elles dégagent. Un vaste aperçu de son oeuvre, non chronologique, est visible en ce moment, au centre Pompidou à Paris.

https://www.franceculture.fr/emissions/par-les-temps-qui-courent/sheila-hicks

FORET EN FRICHE

Domaine de Trevarez

Chemin du patrimoine en finistère

Connue pour les forêts qu’elle sculpte minutieusement dans du carton, Eva Jospin s’attache à représenter la nature non pas telle qu’elle est, mais telle qu’elle-même se la représente. Au Domaine de Trévarez, où le parc et le château se jouent des frontières entre nature et artifice, ses œuvres et son travail trouvent tout naturellement place.

Avec Panorama, la perspective et la profondeur sont travaillées à grande échelle et livrent une spatialité en trois dimensions. Le Panorama de l’artiste se comprend dans la continuité des panoramas traditionnels qui, dès le XVIIIe siècle, ont connu un intérêt public croissant.

Installé sous la verrière des écuries de Trévarez, Panorama est une installation créée pour la Cour Carrée du Louvre en 2016. Une forêt de carton déployée à 360°, en référence aux panoramas des 18e et 19e siècles, Eva Jospin immerge ainsi le public au cœur d’un paysage forestier entièrement dessiné et sculpté dans du carton. Un matériau humble dans lequel l’artiste crée volumes et perspectives. On pénètre dans le pavillon comme l’on entre dans une grotte pour une expérience mystérieuse et troublante.

eva jospin panorama expo trevarez cecile derrien.jpg

Au travers de deux œuvres qu’elle a imaginées pour le Domaine de Trévarez, Eva Jospin pose son regard d’artiste sur le lieu et sur les liens qu’il entretient avec son parc, que les végétaux vagabonds comme les jardiniers redessinent en permanence. Et vous propose une approche contemporaine de ce lieu patrimonial, une vision sensible qui évoque nos relations avec la nature mais offre également une réflexion sur les limites mouvantes entre nature et artifice.

eva jospin panorama expo trevarez cecile derrien5.jpg